STATION SNSM DE GRUISSAN

Les vedettes de la station de Gruissan

Depuis 1964, trois vedettes se sont succédées à Gruissan. Une 4e vedette, La Bonne Mère a pallié pendant un an à l'absence de la SNS 119 Notre Dame des Aouzils II, et c'est désormais la SNS 202 Notre Dame des Auzils III qui veille sur notre zone d'intervention.

 

 

Première vedette

De 1967 à 1979, les sauveteurs intervenaient à bord de la SNS 58, vedette de série transformée en canot de sauvetage, sous le commandement du patron Jean Carbonel.

 

Notre Dame des Aouzils II

Vedette de 1ère classe, la SNS 119, mise à l’eau en 1980, a servi à Gruissan pendant 30 années. Son départ de la station le 14 février 2010 laisse encore un grand vide dans le cœur des Sauveteurs en Mer de Gruissan comme dans celui de nombreux gruissanais. Avec sa coque en bois, ses deux moteurs Poyaud de 272 CV chacun (dont l’huile était mise sous pression manuellement), ses cuivres, son intérieur "vieille marine", sa tonture qui ne laissait aucun marin indifférent, notre vedette avait fière allure, surtout par mer formée.

 

La Bonne Mère

La SNS 117, ancienne vedette de la station de Marseille, est arrivée à Gruissan le 14 février 2010. Elle a pallié l'absence de la SNS 119 durant toute une année et a repris la route de son port d'attache de Palavas-les-Flots le 20 février 2011.

 

Notre Dame des Auzils III

Construite par le chantier Sibiril de Carantec, la vedette de 2e classe nouvelle génération de 11,95 m est, d'après son architecte, "l'impossible bateau". Propulsé par deux moteurs Baudouin de 410 CV et d'un déplacement de 13,5 tonnes, elle atteint la vitesse de 25 nœuds.

bateau-sauvetage-snsm-gruissan

Insubmersible, avec une forte capacité d'autoredressabilité, sa plage arrière est équipée d'une rampe de mise à l'eau et d'un zodiac embarqué et prêt à l'emploi.

L'ergonomie générale vise à optimiser les fonctions "conduite du navire" et l'accueil d'un naufragé à traiter médicalement.

 

Quelques chiffres à propos de la SNS 202

  • 2 moteurs Boni Sisu de 410 CV chacun
  • Déjaugeage à 17,5 noeuds / 1800 tours
  • 0 à 24 nœuds en 48 secondes
  • 25 nœuds à 0 en 15 mètres (y'a plus qu'intérêt à se tenir)
  • Autonomie de 10 heures à 1 800 tours soit environ 190 milles nautiques (donnée très théorique puisque fonction du travail à accomplir et des conditions de mer)

 

Bénédiction de la SNS 202 Notre Dame des Auzils III

Mise à l'eau le 29 novembre 2010 pour ses premiers essais à Roscoff, la SNS 202 Notre Dame des Auzils III est livrée à Gruissan le 26 janvier 2011 après une semaine de transport par convoi routier.

Immédiatement prise en main en zone technique portuaire par son nouvel équipage, elle est plongée le jour même dans les eaux Méditerranéenne. Elle est parée et opérationnelle le 6 février 2011.

Sa bénédiction se déroule à Gruissan le 11 février 2011, et c'est en présence d'une foule nombreuse et sous l'impulsion du maître de cérémonie du jour, M. Louis Labatut, président de la station, que Madame Alice Carbonel, marraine (veuve de Jean Carbonel, ancien patron et président de la station), et M. Georges Marco, patron, ont procédés à la traditionnelle cérémonie de la bouteille brisée alors que les abbés Ebersohl et Rieux avaient auparavant bénis la vedette.